Le rachat de crédit professionnel passé au crible

Le rachat de crédit professionnel est également appelé restructuration de dette professionnelle. Il s’adresse plutôt aux entreprises et aux travailleurs non-salariés comme ceux exerçant dans la profession libérale, les artisans et les commerçants. En théorie, le rachat de crédit professionnel peut concerner tous les types de dettes.

Ce sont, entre autres, le crédit amortissable, la réserve d’argent, le crédit-bail, l’affacturage, l’escompte, la facilité de caisse, le découvert, les dettes fiscales et sociales…

Quel est le but recherché par le rachat de crédit professionnel ?

Généralement, les professionnels ont recours à la demande de rachat de crédit professionnel pour pouvoir continuer à fonctionner et travailler. S’il cherche en premier lieu le maintien de l’activité, il permet aussi de dégager de la trésorerie pour pouvoir investir. Ainsi, le principal avantage du rachat de crédit professionnel est sa capacité à diminuer le coût des mensualités et de mieux gérer son budget. Le professionnel paie un peu moins tous les mois pour chaque crédit et en une seule fois.

En contrepartie, le nombre de mensualités augmente. Il permet également de faire baisser les frais liés aux assurances associées à tous ses prêts. Au lieu de payer plusieurs primes, il n’en reste plus qu’une, qui est généralement moins chère. Également, l’emprunteur n’est prélevé qu’une seule fois dans le mois, à une date fixe. Cependant, il faut noter que le rachat de crédit professionnel n’est pas sans coût. Il implique des frais de dossier, des pénalités pour remboursement anticipé et autres.

Les précautions à prendre lors d’un rachat de crédit professionnel

Avant d’effectuer un rachat de crédit professionnel, l’emprunteur doit choisir avec soin sa banque ou son organisme de prêt. Même s’il existe une infinité de courtiers et d’organismes de crédit, prêts à mettre à disposition des propositions alléchantes via Internet, tous ne méritent pas la confiance de l’emprunteur. Il est indispensable de se renseigner sur la réputation de son interlocuteur avant d’entamer toute négociation. Aussi, il faut anticiper les frais liés au rachat de crédit. Avant de se lancer dans cette procédure, l’emprunteur doit s’assurer de disposer du fonds nécessaire pour assumer ces nouveaux frais.

L’hypothèque au service d’un rachat de crédit professionnel

Dans le cadre d’un rachat de crédit professionnel, l’emprunteur est recommandé d’hypothéquer sa maison. En effet, les organismes prêteurs exigent des emprunteurs une garantie assez conséquente, à savoir l’hypothèque d’un bien immobilier. Cependant, cela n’est pas sans risque, engager une maison pour son activité professionnelle est toujours une opération toujours dangereuse. Il convient de prendre un temps de réflexion avant de se lancer dans l’aventure du rachat de crédit professionnel avec une garantie hypothécaire. Bref, une telle opération a ses avantages et ses inconvénients, à l’emprunteur d’en tirer le meilleur parti.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *